Catégorie : Lectures / Readings

Alain Ricard nous dit comment la traduction est une hospitalité… Un entretien et un livre à lire 0

Alain Ricard nous dit comment la traduction est une hospitalité… Un entretien et un livre à lire

« La traduction est une forme d’hospitalité linguistique »

Alain Ricard est directeur de recherche au laboratoire « Les Afriques dans le monde » du CNRS (université de Bordeaux). Après avoir publié plusieurs travaux – étude sociolinguistique de la littérature en situation de diglossie1, réflexion sur la conscience linguistique dans les littératures africaines2… –, il nous propose aujourd’hui Le Sable de Babel3, un essai sur la traduction en tant que pratique politique.

Vous posez d’emblée que les mots « traduction » et « apartheid » sont essentiels pour définir la relation de l’Afrique avec les textes. Pourquoi ?

J’ai été très marqué par le travail de la Sud-Africaine Antjie Krog dans son livre La Douleur des mots4. Il lui est apparu que, lors des débats de la commission Vérité et Récon- ciliation, les appels au meurtre et à la discrimination n’étaient souvent pas entendus, et rarement traduits.

Je me suis dit que ce thème courait à travers l’histoire de l’Afrique – en fait depuis que nous écrivons et voyageons dans ce continent. On a beaucoup traduit, mais dans un seul sens : des langues européennes aux langues africaines. La Bible a été ainsi traduite en des centaines de langues africaines. Il y a un double mouvement. Traduction : on choisit ce que l’on veut faire lire et connaître… puis apartheid : on met de côté le reste.

 

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search