Article en ligne de notre collègue S. Nossik : ” Les récits de vie comme corpus sociolinguistique : une approche discursive et interactionnelle”

Les récits de vie constituent un corpus apprécié tant par la sociologie que par la sociolinguistique. Cet article vise à distinguer les présupposés épistémologiques de ces deux approches disciplinaires des récits de vie, et à dégager la spécificité de ce type de corpus. A une approche sociologique qui utilise les entretiens biographiques pour en extraire des données factuelles, s’oppose une interprétation des récits à partir de leur matérialité discursive. Partant du présupposé que les récits sont une re-construction linguistique du monde, il s’agit suivant l’approche sociolinguistique d’opérer une analyse à la fois discursive et interactionnelle des récits de vie, en prenant en compte le contexte interactionnel dont ils sont issus. Une telle approche suppose une conception « ouverte » de la notion de corpus.

Lire en intégralité : ici

Référence papier

Sandra Nossik, « Les récits de vie comme corpus sociolinguistique : une approche discursive et interactionnelle », Corpus, 10 | 2011, 119-135.

Référence électronique

Sandra Nossik, « Les récits de vie comme corpus sociolinguistique : une approche discursive et interactionnelle », Corpus [En ligne], 10 | 2011, mis en ligne le 14 juin 2012, consulté le 10 février 2013. URL : http://corpus.revues.org/2045

 


marina lafay

socio-anthropologue, africaniste

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search