Soutenance de thèse d’un membre de MIPRIMO, Abdou Aziz FATY, Paris V René Descartes

RÉSUMÉ

Le présent travail se donne comme objectif général d’articuler théories sociales et théories linguistiques en  mettant en exergue la manière dont le langage nous permet de saisir les processus sociaux en cours dans une société donnée. Il s’agira de montrer que « […] les langues s’inscrivent dans une série de processus sociaux, politiques, et économiques qui  font de cet objet un instrument stratégique destiné à légitimer ou dé-légitimer des locuteurs ou des pratiques sociales ».

Dans le cadre de cette thèse, l’auteur se propose d’étudier et d’analyser les discours et les pratiques langagières chez les Haalpulaar du Sénégal. Il s’agit plus précisément  de montrer l’instrumentalisation politique dont la langue pulaar fait l’objet, à travers divers processus d’homogénéisation.

27 septembre à 15h salle des thèses, Paris René Descartes,

45 rue des Saint Pères  (traverser le hall, bâtiment jacob)


marina lafay

socio-anthropologue, africaniste

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search