L’ouvrage de Miprimo en librairie! : La migration prise aux mots. Ed. Le Cavalier Bleu

COUV1Bien que très anciennes entre pays africains, les multiples formes de migrations transafricaines restent peu connues du public. Elles font pourtant l’objet de récits très nombreux, qui irriguent les productions artistiques (musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques, etc.), locales ou supra-nationales, depuis fort longtemps.
Focalisant leurs analyses sur différents types de récits, les auteurs rendent compte, à travers les processus de mises en scène, de mises en mots et en images, des visions multiformes du voyage ouest-africain, en envisageant ses conséquences pour les sociétés et les individus, et ses effets dans les imaginaires. Qu’elle soit présentée de manière positive ou négative, la migration demeure, aujourd’hui comme hier, un enjeu crucial dans la vie et le débat public des sociétés d’Afrique de l’Ouest.
  • Professeure des universités et chercheure en sociolinguistique à l’université Paris Descartes, Cécile Canut est responsable du programme MIPRIMO, La migration prise aux mots. Elle a publié notamment Une langue sans qualité (2007), Le Spectre identitaire, entre langue et pouvoir au Mali (2008), Langue à l’encan, une nouvelle Europe des langues (2009). Elle a réalisé plusieurs documentaires cinématographiques dont Ilia di mudjer (L’Île des femmes) en 2014.
  • Maître de conférences habilitée à l’université de Toulouse Le Mirail, spécialiste de littératures africaines et des écritures migrantes, Catherine Mazauric est co-responsable du programme MIPRIMO. Elle a récemment publié Mobilités d’Afrique en Europe : récits et figures de l’aventure (2012), et co-dirigé Littératures et migrations transafricaines (Études Littéraires Africaines 36/2013), ou encore Le Texte du lecteur (2011).

marina lafay

socio-anthropologue, africaniste

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *